L’UNIVERS VIRTUEL PLUS RÉEL QUE JAMAIS

Déjà, en 2018, Art Total Multimédia utilisait un environnement non-physique comme lieu de travail  (dont un loft virtuel avec canapé et table de jeux) dans lequel pouvaient se réunir des gens ayant un casque de réalité virtuelle de la même marque. Les réunions de travail, les échanges ou tout simplement les jeux de société en version virtuelle se faisaient déjà dans un salon non-physique. On pouvait même regarder un film, écouter de la musique, tout en discutant entre nous dans un décor modelé en 3D fourni par la compagnie qui avait fabriqué nos casques de réalité virtuelle.

Or, le progrès ne s’est pas arrêté en si bon chemin ! Depuis des années, nous sommes désormais capables d’être virtuellement dans une même salle avec d’autres personnes virtuelles (qui sont physiquement à l’autre bout du monde) et nous pouvons nous parler, nous entendre et nous voir (sous la forme d’un avatar personnalisé ayant grosso modo notre apparence physique) et nous pouvons nous fixer des séances de travail dans des lieux personnalisés à notre goût. C’était déjà géant en 2018 !

Or, en août 2021, on apprenait dans les médias que le réseau social Facebook avait lancé une version bêta d’une nouvelle application de télétravail en réalité virtuelle (donc en VR 3D) qui permet d’assister à des réunions en tant qu’avatar. La nouvelle application Horizon Workrooms donne une bonne idée de l’avenir qui nous attend dans leur métavers (c’est-à-dire le cyberespace parallèle à la réalité physique) dans lequel des personnes peuvent interagir entre elles sous la forme d’avatars. Le concept a été élaboré par l’auteur Neal Stephenson dans son roman de science-fiction Le samouraï virtuel (Snow Crash). L’application Horizon Workrooms, à la différence des salles qui existent déjà, permettra aux gens, dans des salles de conférence en réalité virtuelle de collaborer sur des tableaux et des documents partagés, tout en interagissant avec leur propre bureau et leur clavier d’ordinateur. C’est la science-fiction d’aujourd’hui. Est-ce que le télé-travail ennuyant dû à la pandémie a permis d’ouvrir cette alternative plus stimulante, plus amusante ? Il s’agit peut-être de la naissance d’une nouvelle norme de travail de groupe. Cela pourrait signifier la fin des immenses édifices à bureaux des centre-villes, la fin des locations commerciales hors de prix pour les petites entreprises, la fin des bouchons de circulation pour se rendre sur le lieu de travail… et peut-être le début d’une nouvelle ère pour l’amusement au boulot (qui a un effet bénéfique sur la productivité selon des études sérieuses). Qui n’a pas rêvé d’avoir une personne au bout du fil quand on se heurte à une machine qui nous dit de composer le 1 pour le service en français et le 2 pour le service en anglais ? Ce temps est peut-être aussi révolu… L’avenir nous le dira. Poussons la science-fiction plus loin: moins de travailleurs sur les routes, moins de voitures qui roulent et, donc, un impact positif considérable sur l’environnement et le réchauffement de la planète.

LE VIRTUEL, L’ART ET LA CULTURE

Tourné vers l’avenir, Art Total Multimédia, expert en art, a fondé en 2018, le Musée d’art contemporain VR 3D (MACVR3D) dans lequel plusieurs expositions personnelles et collectives sont présentées. Elles sont visibles sur Internet et dans un casque de réalité virtuelle pour offrir une expérience artistique plus immersive et plus intense.

L’exposition permanente Au gré des marées
L’exposition Ginette Ash. Couleurs et diversité
L’exposition Bel et bien nature
L’exposition Pierre Bureau. Mondes Parallèles
L’exposition permanente Le sentier *Poussière de l’Étoile*
L’exposition semi-permanente Ode au voyage
L’exposition annuelle Internation’ART 2021

L’attrait pour la réalité virtuelle s’est grandement popularisée avec l’arrivée de la pandémie de COVID-19. Partout dans le monde, dès mars 2020, les lieux de diffusion ont fermé temporairement ou définitivement leurs portes. Certains grands musées se sont alors tournés vers du contenu en ligne ou du contenu virtuel. La réalité virtuelle est venue au secours, dans un certain sens, de l’art et la culture. Elle va poursuivre son avancement vers une démocratisation de plus en plus importante. C’est l’avenir.

Le fait de l’arrivée, chez Meta (Facebook), de la nouvelle application Horizon Workrooms présage un avenir tout tracé vers la réalité virtuelle et ses diverses applications dans le domaine du travail de bureau et des relations de travail, voire des relations avec la clientèle. Si Mark Zuckerberg s’y intéresse de près, c’est que l’idée fera son chemin et se développera de façon exponentielle dans un avenir rapproché auprès d’autres grandes entreprises qui suivront par esprit de concurrence.

 

Texte écrit par HeleneCaroline Fournier, experte en art et théoricienne de l’art
Rédactrice spécialisée, journaliste indépendante, critique