Les expositions virtuelles ont la cote

Des appels à participation pour des expositions virtuelles pour 2022

Depuis mars 2020, nous avons vu nos habitudes changer, de façon radicale. Internet et le monde de la réalité virtuelle ont été particulièrement utiles pour passer au-travers la grise monotonie qui, parfois, s’est installée chez les artistes. Avec le dossier thématique de l’automne, qui débutera sur HEART le 27 septembre, nous avons pu constater à quel point la créativité des artistes est influencée par leur milieu. Plusieurs se sont carrément arrêtés, d’autres ont fait une pause, pour retrouver leur inspiration ou bien pour se remettre sur pied, d’autres, encore, ont carrément remis en question leur profession d’artiste peintre.

La pandémie COVID-19, loin d’être terminée, nous a tous affectés et nous affecte encore. Plusieurs lieux d’exposition ont été fermés, dès mars 2020, ont rouvert, ont refermé, ont rouvert. Or, les habitudes du public, maintenant plus habitué à consommer la culture via le web, n’a pas forcément foncé tête baissée dans les lieux de diffusion qui rouvraient plus ou moins temporairement. Le pass sanitaire en France, le passeport vaccinal au Canada, n’est pas utilisé par tous et n’est pas au goût de tous. Certains y sont très réfractaires pour de multiples raisons, souvent liées à la liberté individuelle, et au clivage social que l’on voit se profiler à l’horizon entre les vax et les non-vax, bienvenus ou non dans certains établissements. De plus, plusieurs lieux de diffusion n’ont pas supporté le poids financier lié aux nombreuses fermetures ; certains ont définitivement fermé leurs portes. Le nombre de lieux de diffusion a grandement diminué en 2020/2021. Les expositions en ligne, virtuelles ou non, sont maintenant une nouvelle norme dans l’univers des arts visuels. Elles sont sécuritaires pour tous et accueillent tous les gens sans distinction vaccinale. La vraie liberté se trouve dans la réalité virtuelle où le pass sanitaire (ou passeport vaccinal) n’est pas demandé, où le masque (ou couvre-visage) n’est pas obligatoire, où les gens peuvent se mouvoir à leur gré, à leur rythme, sans suivre des flèches sur le sol pour les aider à conserver une distanciation sociale.

L’ère post-COVID n’est malheureusement pas encore arrivée et le temps que tout se calme au niveau planétaire, il faudra continuer de présenter les beaux-arts, les arts visuels, les arts plastiques, de façon virtuelle. Art Total Multimédia, expert en art, espère néanmoins présenter une exposition en présentiel en 2022, mais suivra la tendance, car c’est le virtuel qui a présentement la cote. Des appels à participation sont lancés aux artistes professionnels qui pourraient avoir envie de poursuivre leur carrière à un autre niveau, sans ramer péniblement à contre-courant.

SUR INTERNET
Les expositions virtuelles en cours au MACVR3D : cliquez ici
Les appels à participation pour 2022 pour exposer dans le Musée d’art contemporain VR 3D (MACVR3D): cliquez ici