Le Prix Internation’ART 2013

0

LO, UN ARTISTE PEINTRE DE NIVEAU INTERNATIONAL (DE CAP-ROUGE) A REÇU LE PRIX INTERNATION’ART 2013 POUR LA QUALITE DE SES ŒUVRES PRESENTEES A ROBERVAL LORS DE L’EVENEMENT INTERNATION’ART

Art Total Multimédia, agence d’artistes et galerie d’art internationale, annonce que l’artiste peintre franco-canadien, LO, a reçu le Prix Internation’ART 2013 qui est un vote du public, lors de l’événement Internation’ART, le seul événement international en arts visuels de la grande région du Saguenay-Lac-St-Jean, qui se déroule annuellement à Roberval depuis 2011.

Près de 50 % des visiteurs ayant voté lors de l’événement ont choisi LO pour leur « coup de cœur ». C’était la première année que les organisateurs décernaient le Prix Internation’ART, officialisé par le maire de Roberval, Monsieur Michel Larouche, et par la commissaire de l’exposition.

Monsieur LO est une référence mondiale en matière de peinture hyperréaliste et c’est tout un honneur pour lui de recevoir ce prix du public. « Je suis ému de voir que mes peintures ont touché le cœur des Robervalois ». Lors de son passage à Roberval, en avril dernier, il a fait plusieurs heureux puisqu’il a animé un atelier de dessin auprès de 300 étudiants du primaire et du secondaire. Les jeunes étudiants de Roberval ont pu compléter leur visite guidée de l’exposition avec cet atelier peu ordinaire dans lequel plusieurs d’entre eux ont mis en pratique quelques secrets de l’artiste. LO affirme qu’il s’est senti privilégié d’avoir été au cœur d’une telle activité scolaire et prévoit réitérer l’expérience l’an prochain pour souligner ses vingt-cinq ans de carrière.

L’esthétique, l’harmonie et la quiétude sont trois éléments fondamentaux qui composent l’ensemble des œuvres de l’artiste. L’esthétique comme discipline philosophique derrière l’œuvre, l’harmonie dans les tons et la quiétude dans les scènes. LO est fasciné par la mer et par les reflets dans l’eau qui font naître à chaque instant une autre image de la réalité, toujours en mouvement. Les personnages, de plus en plus fréquents dans ses marines, ne posent pas. Ils sont là dans un but précis; ils ne sont pas décoratifs. Les bateaux qu’ils soient au port, en mer, dans le feu de l’action d’une régate, qu’ils soient voiliers, barques ou paquebots, beaux ou rouillés, inspirent toujours une captivante majesté qui laisse le spectateur rêveur car l’art de LO est de mettre en sensation une narration. La présence humaine n’intervient donc pas dans la liberté visuelle de l’esthète qui peut se placer au cœur même de la scène exposée, selon la dimension de la toile.

La traversée spatiale du premier plan au deuxième plan suggère une autre narration plus lointaine, mais seule celle du premier plan importe à l’artiste qui vit le moment présent et qui ne cherche pas à voir plus loin dans le temps. On remarque d’ailleurs ce trait de caractère dans l’ensemble de sa peinture: le premier plan est toujours très détaillé pour ne pas dire « hyper » travaillé. Les ombres sont discrètes sur le pont et dans les drapés; c’est l’une des caractéristiques de l’artiste qui ne laisse rien au hasard. Les cordages ont leur part d’ombre et de lumière, les poulies vernies reflètent également cette surprenante lumière du jour. C’est le soin apporté aux plus petits détails qui nous fait comprendre que l’artiste a passé beaucoup de temps sur chacune de ses toiles.

A l’Internation’ART, on pouvait admirer ses plus récentes œuvres, certaines ont pris plus de 100 heures à être peintes. L’an prochain, il sera de retour à Roberval, du 2 avril au 4 juin 2014, lors de la 4e édition de cet événement majeur.