André Juillet, artiste du bois et de ses histoires

Entre 1960 et 1980, André JUILLET restaure et fabrique des meubles de patrimoine. Il devient travailleur autonome dès 1980 et reste dans l’ébénisterie et la conception de meubles adaptés. Les stylos, plumes, porte-mines, coffrets et autres n’arrivent qu’en 1999 après un long cheminement dans l’art du bois. Il multiplie dès lors les parutions à la télévision et dans la presse locale et régionale. Il débute les expositions en tant qu’artisan-artiste. Il expose son travail comme un sculpteur présente ses œuvres.

Le jardin de la création

GABRIELL est né dans le Témiscouata en 1956. C'est un artiste autodidacte. Il est une référence nouvelle dans le monde de la peinture symbolique. Pour lui tout ce que l’on peint exprime ce que l’on est vraiment. Il utilise la peinture pour manifester et communiquer la Lumière. L'artiste a grandi dans la région de Lanaudière. Aujourd'hui, il vit à Terrebonne. Dès son plus jeune âge, son talent de dessinateur surprend son entourage par sa qualité et sa maturité. Chez lui, ce talent est inné.

L’antre secret d’André Bielen

André Bielen, né en 1956 à Liège (Belgique), est appelé très tôt dans le monde du travail, ce qui l’oblige à remettre les arts à plus tard. L’artiste autodidacte débute néanmoins dans un style figuratif, exprimant des espaces de liberté et de joie. Sa rencontre avec un peintre de renom marque un moment décisif pour l’orientation de sa carrière. C’est à ce moment précis qu’il passe dans le monde de l’abstraction.

L’univers de Pierre Bureau

Né à Sherbrooke en 1952, Pierre BUREAU découvre le pastel en 1976, année marquant l’aboutissement d’une longue recherche amorcée pour trouver le médium parfait, celui qui serait capable de rendre palpable sa fascination pour le ciel. C’est en produisant des décors d’un film d’animation qu’il a découvert le pastel sec. A la fin de son Baccalauréat en arts visuels (arts plastiques), à l’Université Laval, le pastel sec se révèle à lui comme le médium idéal, celui qui marquera toute sa vie artistique.

La soie dans tous ses états avec Paule Bossé

PAULE BOSSÉ est née dans la Matapédia et a vécu plusieurs années à Carleton en Gaspésie (Canada). Elle fait aujourd’hui partie des rares références en peinture sur soie au Québec. Son enfance et son adolescence sont marquées par un grand-père qui dessine avec des ciseaux, plutôt qu’avec des crayons ou des pinceaux, ainsi que par une mère aux habiletés artistiques remarquables. Elle étudie en lettres et en art à Rimouski, chez les Ursulines. Elle choisit la certification en technologie médicale à l’Université Laval et l’art à l’École des Beaux Arts de Québec.

L’art en tant que thérapie du mieux-être et du mieux-aller

Muriel CAYET est née en 1961 à Ivry-sur-Seine, près de Paris (France). Elle a été médiatrice pendant près de quinze ans, mais aussi conseillère littéraire et animatrice de formation. Elle est issue de l’École du Louvre et possède une formation Profac en art thérapie – art-thérapeute diplômée certifiée CNCP. Elle s’est spécialisée dans le récit de vie. Elle est une artiste peintre coloriste et on la qualifie aussi de compagne de voyage puisque l’art thérapie est un acte d’accompagnement à la création. Depuis 2004, elle expose à travers le monde, multipliant les expositions d’envergure internationale dans quelque quinze pays différents et récoltant un nombre incalculable de prix et de distinctions pour son travail.

Etre comme l’eau

LO est né en 1964, à Mont Saint-Martin, en France. Il se fait d’abord connaître en Europe où il connaît un franc succès avec ses marines. Plusieurs collectionneurs européens le suivront fidèlement tout au long de son évolution artistique. En 1997, il épouse une Canadienne et, dès 1998, il expose dans des galeries du Vieux-Québec. Il s’établit définitivement au Canada, à L’Ancienne-Lorette, en décembre 2000 et devient Canadien en juin 2005. En 2006, il déménage dans le quartier de Cap-Rouge où il vit depuis. C’est un artiste qui vit exclusivement de sa peinture depuis 1989.

Nos suggestions de lecture